Alain Michon

Edit | History | Recent changes | List of all pages

Silence

Cave en tuffeau du domaine Vigneau-Chevrau à Chancay

Chez moi, le silence est traité à l’égal du son et fait partie de la structure compositionnelle de l’ensemble. Ces silences peuvent êtres issus de paysages sonores dont on aurait gommé, filtré le brillant (silence gris), ils sont aussi silences noirs (no data = pas d’information numérique) plongeant l’auditeur dans un vide abyssal.
Quel serait alors un silence blanc ?... Un silence éblouissant qui aurait la particularité d’aiguiser l’écoute de l’auditeur et de percevoir des sons au-delà des parois du lieu d’écoute.
Une telle organisation provoque chez l’écoutant une attitude perplexe. Les bruits du dehors en intrus viennent frapper à la porte de son espace intime (un bruit de pas, un avion, une voix). L’auditeur devient alors actif...Ce que j’entends à ce moment précis vient-il de la bande ou du dehors ?..
La volonté de discerner entre ce qui est inscrit sur la bande et ce qui provient de l’extérieur entraîne une qualité d’écoute supérieure, l'attention est alors affinée. L'auditeur cherche à en savoir plus; il se met à écouter vraiment.

L’image prend alors la dimension d’un partenaire de l’écoute.

Last changed (French time): 2019/09/05 16:31