Alain Michon

Edit | History | Recent changes | List of all pages

Lundi 27 Janvier 2014

{NO-COMMENTS}

retour residence artiste 2014 E.A.C de MouansSartoux
retour journée In formation
retour Déplacement de l'écrit
retour planning
suite mardi 28 janvier
suite mardi 28 janvier-V2
suite mercredi 29 janvier
suite jeudi 30 Janvier
suite Vendredi 31 janvier
suite Compte rendu


Lundi 27 Janvier 2014(Edit)

9h30 Accueil des élèves et professeurs - présentation du projet - salle de conférence à la Donation-Bâtiment vert.(Edit)

Consulter le planning en tableau

Propositions détaillées.(Edit)

Lundi matin (Edit)
  • Groupe A

Alain Michon. Atelier sur l'écoute du silence. consulter → Ecoute et notation du silence

  • Groupe B

Construction de séquences avec la professeur de musique accompagnée de Brigitte Ségatori dans la salle où sont exposés les travaux de Henri Michaux: faire deux groupes.

    • Temps 1 / 1h15mn
      • 1/2 Groupe B1

Travail avec Brigitte Segatori sur la lecture du texte d'H.Michaud.

Déconstruire le texte d'H.Michaud en choisissant sur papier, une phrase, puis un mot, puis trois syllabes, puis une, puis trois lettres, puis une.
L'organisation de la lecture se
fait en silence ''comme suit :
Phrase lire la phrase deux fois, une fois avec des espaces entre chaque mot et la deuxième fois sans espace.
Mot dans le temps réel d'une lecture à voix basse de la phrase entière, quand intervient le mot choisi, il est prononcé à très haute voix une fois.
Syllabe La lecture des 3 syllabes doit être très détaillée, presque chantée et espacée d'une durée minimale de 3s.
Lettres La lecture des trois lettres se fait dans le temps exact de la lecture fictive de la phrase entière, elles sont simplement accentuées avec une couleur et une intensité marqué et sont espacée entre 1 et 5 secondes.
Lettre La dernière lettre est répétée 3 fois, elle doit être émise par un mouvement du corps dans trois directions.
Notes . les lectures sont répétées en boucles (phrases mot lettres se font en temps réel), parfois elle se font à voix haute , parfois à voix basses.


      • 1/2 groupe B2
        Avec la prof d'arts plastiques Béatrice Tozzi.

L'extrait d'une interview à France Culture, 1976 de Roland Barthes...En fait, l'écriture a très souvent et a eu très souvent dans l'histoire une fonction cryptique. L'écriture sert à cacher. Elle ne sert pas seulement à communiquer. Elle sert aussi à cacher ce qu'on veut communiquer. Et surtout si l'on quitte précisément le pictogramme, pour l'alphabet, autrement dit, il y a de toute évidence un envers noir de l'écriture, et c'est cet envers noir qu'il nous faire faire exister..
En regard du sarcophage et en lecture des extraits de la phrase de R. Barthes:
C'est un jeu entre des postures et des mots dans l'espace de l'œuvre du sarcophage et de la phrase de R.Barthes.
Un groupe de 3 ou 4 élèves réécrivent la phrase en entier sur papier, gomment des morceaux de phrases ou de mots ou de syllabes et s'exercent en silence à lire ce nouveau texte. Ils joueront ensemble ces phrases, il faut donc de grands espaces creux (gommés)!..
Quelques élèves (au moins 3 dans l'espace de l'œuvre) essaient d'entrer dans la peau de l'œuvre. Ils se déplacent, se posent, changent de direction se posent à nouveau jusqu'au moment où ils sentent qu'ils sont arrivés au plus près de l'objet Art. Attention loin de l'imitation, il s'agit plutôt de tenter d'arriver à faire ressentir à l'observateur l'espace infra mince, sensible, la lumière qui pourrait apparaître entre l'exécutant et la sculpture
Dans le même temps, les autres élèves lisent ce qui reste de leur phrase avec comme consigne de faire durer la dernière syllabe qui précède chaque espace gommé.

Temps 2 / 15 minutes.

Assembler les deux travaux et essayer 3 fois

    • présentation en fin d'après midi en séance d'écoute critique.
Lundi après midi(Edit)
  • Groupe B
    Atelier sur l'écoute du silence consulter avec Alain Michon → Ecoute et notation du silence et la professeur d'Art Plastique.
  • Groupe A

Construction de séquence avec la professeur de français et le professeur de musique accompagnée de B. Ségatori, dans la salle où sont exposés les travaux. Brigitte observe, accompagne et assiste les deux groupes (éventuellement capte les images ou le sonore)


...Il faut oser défaire le sens des mots et redonner au langage le sens du rythme, afin qu'il soit plus significatif.
Car le rythme en soi communique beaucoup plus que le sens usé des mots.
Ou alors, qu'on rééduque les mots en regard du rythme, qu'on les rende dépendants de cette source première de la joie. Qu'ils obéissent au jeu!...

Chaque élève individuellement ou par deux essaie de créer un Mesostic à partir d'un prénom écrit. Le poème-mésostiche repose sur l’insertion verticale d’un nom propre dans une suite de vers qui lui répondent horizontalement.
Dans la phrase de Michel SEUPHOR présentée ci-dessus, choisir des mots pour qu'ils forment horizontalement une phrase dans la quelle une lettre du prénom est incluse. S'il en manque, choisir dans un dictionnaire ou dans votre imagination, des mots pour compléter le poème Messotic.
Ensuite lire le mésostic à haute-voix. Accentuer les lettres du prénom, elles sont là pour détourner le sens premier du texte, pour réinventer la musicalité.
Notes Dans le Mésostic de John Cage (image ci-contre), on peut lire de haut en bas 2 fois le prénom de MARCEL


    • 1/2 Groupe A2

Professeur de musique. Mr Laurent Provost.

Réaliser une composition sonore d'une minute.

En regard du tableau de Michel Seuphor (ci-contre) Essayer de l'interpréter comme une partition sonore dont on pourrait ébaucher une description littérale.

  • une série de lignes horizontales harmoniques basse(sombre) médium (claire) aigu (sombre) reproduisent le chant du cor, du corps des sirènes...
    Extraire des syllabes à partir des 4 phrases du tableau de Michel Seuphor, les chanter en les étirant jusqu'à ne plus avoir d'air et recommencer une autre ligne. 2 ou 3 élèves se relayent plus tenter de ne pas couper le son.
  • un assemblage de traits obliques (attaques des percussives plus ou moins accentués).
    Extraire les consonnes des 4 phrases et les jouer avec des attaques plus ou moins fortes selon l'obliquité des traits.
  • des demies-lettres décrochées des mots tournoient avant de se poser.
    Imaginer de quelles lettres elles sont issues, les chanter en variant la tonalité (image de la chute des feuilles en automne,essayer de les interpréter en mouvement inspiré de la chute des feuilles.
  • 4 phrases de typographies différentes : la vie, la mort, ciel sans terre, as-tu la clef?
    un moment dans la composition les phrases doivent être énoncées dans leur intégralité.
    Notes vous pouvez interpréter les consignes à votre guise, augmenter la durée aussi.




    • Temps 2 / 30 mn.
      Assembler les deux types de travaux et essayer trois fois.

Brigitte Segatori / captation sonore et visuelle si possible.
Notes
Les indications ci-dessus peuvent être détournées à votre gré, elles sont là pour vous aider à proposer des phénomènes visuels, sonores et graphiques que nous pourrons analyser ensemble en fin de séance et en déterminer les usages pour les compositions à suivre.
Je présuppose que vous n'aurez pas assez de temps pour mener à bien tous ces consignes, peu importe, il faut seulement présenter des tentative si courtes et ténues soient-elles..
L'idéal serait que vous puissiez vous exercer avec vos élèves sous la forme de jeu et consignes et contraintes. Télécharger les documents surlignés, vous êtes libre de les interpréter à votre guise..


Consultations.(Edit)


Last changed (French time): 2014/02/21 22:36