Alain Michon

Edit | History | Recent changes | List of all pages

trans.formes


Trans...formes(Edit)





Projet d'atelier de formation sur les pratiques sonores dédiés au spectacle vivant
Initié par la Compagnie Jaques Sanchez et le CTAS de Rio de Janeiro -Brésil-




playstoploopmute


Introduction.(Edit)

Ce projet est une initiation à l'écoute et à l'organisation dans l'espace d'éléments hétérogènes plastiques et sonores ayant comme source d'inspiration l'écriture et la mise en ondes de la partition. Il sera demandé de participer à un système collaboratif d'écriture qui mette en jeu la voix parlée, la production d'objets textuels et la mise en scène des locuteurs.

Projet(Edit)

  • L'Atelier propose une mise en situation vivante de l'espace du théâtre Calcida Becker où chaque jour un scénario sonore est à réaliser à partir d'un ensemble de règles et de consignes.
  • Le stage s'adresse à un public d'artistes créateurs exerçant leur pratique aussi bien dans le spectacle vivant que dans les arts plastiques et l'écriture.
  • La proposition d'atelier est un work in progress, ce terme sous-tend une suite de propositions et d'exercices, une finalisation en fin de séance jusqu'à trouver une forme que l'on considère aboutie par rapport à la proposition initiale.
  • Chaque séance d'une durée de 4 heures commencent par des exercices qui mettent en jeu un système d'écriture. Des consignes d'exécution sont écrites ou dessinées, elles guident les actes sonores dans un espace de jeu défini.
  • La séance se poursuit par une mise en application sur la scène des actes sonores (voix, objets sonnants, instruments bruités).
  • Le corps en mouvement, la voix est considéré comme un matériau de base pour élaborer un outil sonore sur la scène du théâtre.
  • Les matériaux sonores sont organisés, enregistrés, spatialisés et diffusés dans l’espace théâtral.
  • Le jeu de scène est capté par différents systèmes de prise de son dont les choix techniques et esthétiques feront l'objet d'une analyse critique en fin de séance.
  • Pour finir, nous expérimenterons différentes propositions de diffusion électroacoustique : monophonie, stéréo, système multicanal, fluidité, localisation des sources, jeux entre les plans, dramaturgie de l'espace par les hauts-parleurs.
  • C'est aussi une initiation à l'écoute du silence, de la pause, de la suspension...
    Un silence pour structurer, préparer une prise de parole, un silence pour suspendre une action, pour créer une tension…

Déroulement semaine 1(Edit)

Jour 1(Edit)
  • Le rapport à l'espace sonore, l’espace physique vivant.
    La réponse acoustique du lieu; les différentes sonorités (plateau, salle, couloir, pendrillons, sol...en tirer parti...
  • Écoute collective des phénomènes sonores émergeant du silence dans le lieu du théâtre.
  • Initiation à l'écoute du silence d'où émerge une partition graphique des événements sonores : les dessins et commentaires sont inscrits sur une échelle de temps.
  • Interprétation vocal et bruité des résultats graphiques inscrits sur l'échelle temporelle.
jour 2(Edit)
  • Orchestration de l'ensemble des groupes sur la scène, les partitions se juxtaposent pour créer des effets de masses sonores en relation avec ce qui a été retranscrit lors de l'écoute du silence.
  • Essais de plusieurs systèmes de captation sonore.
  • Écoute et analyse critique de l'enregistrement.
  • Évaluation des différents systèmes de captation
Jour 3 (Edit)
  • Partition et contraintes:
    Contraintes graphiques portant sur la lettre, contraintes syntaxiques, phonétiques, de mouvements ou attitudes corporelles etc... La contrainte permet de sortir de soi, incite à trouver des idées et à changer le mode d'exploitation de ses idées'.
  • Faire un autoportrait sonore en prenant comme base les lettres de son prénom écrit sur la partition.
  • Interpréter sa partition vocalement.
  • Enregistrement en monophonie en variant la distance du microphone par rapport à la source.
  • Conscience de l'espace sonore entre le son direct et le son réfléchi.
Jour 4(Edit)
  • Les objets sonores manipulés.
    Inventaire d’objets simples pour porter la voix, en modifier son timbre, la filtrer, la déformer/ conscience de la texture de matériaux acoustiques usuels (mousse, carton, plaque, ustensiles de cuisine etc) pouvant changer le timbre d’une voix.
  • Le corps en mouvement des acteurs sonores.
    Lecture dynamisée par le mouvement/Qualité du geste - qualité du son
  • L'espace dans le son, sa dynamique, c'est un rapport d’intensité entre le plus fort et le presque inaudible (bruit de fond).
  • Le rapport au microphone : rapport de distance entre la source et le système de captation.(gros plans, plans lointains, effet sonore en variant la vitesse de déplacement, changement de plans, mouvement droite gauche, en profondeur...
  • Enregistrement et évaluation des systèmes: de l'enregistrement stéréo broadcast à l'utilisation d'un téléphonne mobile.
  • Écoute et analyse critique.
Jour 5 (Edit)
  • Mise en œuvre collective d'une partition à contrainte.
    La note 183 de Marcel Duchamp.
  • Neuf actes sonores à réaliser dont la durée augmente suivant les règles de la proportion divine: la Section d'Or.
  • Jeu sonore de l'ensemble du groupe sur l'espace du plateau.
  • Une attention particulière est donnée aux mouvements dans l'espace et à leur répercussion sur le mixage en direct.
  • Captation : Un système stéréo hypo-cardioïde en couple variable.
  • Écoute et analyse critique.

Déroulement semaine 2(Edit)

La deuxième semaine

Les participants auront assimilés les différentes approches de composition et seront en mesure de proposer ou de répondre à des projets de composition, je propose de travailler en petits groupes sur la création de modules courts et autonomes qui pourront être assemblés en fin de séance sur le mode de la création croisée ; une attitude artistique qui tente de se dégager des conventions musicales et esthétiques de synchronicité et de cohérence, qui se propose plutôt de jouer à assembler des éléments hétérogènes pour en valoriser les assemblages fortuits tout en se débarrassant de la notion narcissique et affective de propriété : une sorte d'Open Source en Live.


jour 6(Edit)

Scénario, interprétation, enregistrement, diffusion, analyse.
A partir des modèles énoncés ci-dessous, créer vous même une suite de consignes sonores et gestuelles (par groupe de 3 et 5).

  • Trans.formal
    Lancer une balle de ping pong
    Au troisième rebond X dit un mot, tombe reste 3 secondes à terre, tourne la tête du côté gauche et dit le même mot à l'envers
    Quand X tourne la tête du côté gauche Y dit le mot à l'endroit et tombe.
    Quand la balle entame ses derniers rebonds Q énonce une phrase (extrait de Haroldo et Augusto de Campos : Le matricule des anges) en faisant 10 pas en arrière
    Quand la balle entame ses derniers rebonds R énonce une phrase en faisant 10 pas en avant
    Quand Q et R se croise U dit une phrase en remuant les lèvres sans émettre le son, il recommence sa phrase à voix haute une deuxième fois
    Quand U s'arrête X et Y se lève, se regarde et disent la même phrase à) voix haute en léger décalé.
    Après 5 secondes de silence Q et R se déplacent de 10 pas et répète la phrase tombent restent 3 secondes à terre, tournent la tête du côté gauche et du côté droit 2 fois et s'arrêtent
  • La fugue mimique de Maurice Lemaître et le trompe oreille.
    Travail en trio où le groupe est porté par un rythmique. Le trio (deux femmes un homme exécute scrupuleusement une suite de consignes gestuelles, tandis qu'un groupe scande méthodiquement un arrangement sonore uniquement composé de sons percussions non développés.
  • Mise en jeu de l'ensemble des trios et des sonneurs. L'ensemble des sonneurs disparaissant petits à petits pour laisser place à la bande son (diffusion multicanal) aux mouvements en silence.

jour 7(Edit)

C'est une mise en espace sonore qui utilise la mobilité des téléphones mobiles pour créer une spatialisation vivante du son.

  • TranSonMobile. Création d'une banque sonore intra mobile composée de plusieurs sonorité vocale ( consonnes , voyelles , bruit blanc, sons harmoniques ).
  • ecrire un scénario d'une série de mouvements de téléphones mobiles : tenus, suspendus, cachés, mis en mouvements.
    Avec 4 ZoomsH4N1, enregistrer un ensemble de 5 mouvements sonores particuliers pour chaque groupe de téléphone mobile.
  • Diffusion octophonique de l'enregistrement des zooms ( 4 ZoomsH4N1→ 4 canaux stéréos).
jour 8(Edit)
  • Préparation de l'évènement au Circo voidor.
  • Finalisation des projets.
  • Parcours sonores au travers des traces sonores de ce que l'on vient d'expérimenter.
  • Assemblage des éléments et essai d'une organisation temporelle
jour 9(Edit)
  • mise en scène des éléments au Circo voidor
10 (Edit)

Compte rendu, séance analyse critique, bilan et prospectives.



VOIR Equipement technique Audio

Notes et réferences:(Edit)

Les auteurs et mouvement artistiques ci-dessous auxquels je me réfère.(Edit)

Le mouvement lettriste, et plus particulière au Brésil, celui de la poésie concrète Verbi-Voco-Visual.

Relation Partition graphique et improvisation.(Edit)

Un nouvel espace pluridisciplinaire d’échanges, comment ses usages peuvent éclairer certaines problématiques de l’improvisation libre, comme la création collective ou les rapports de liberté et de contrainte.

Le brutalisme.
...essayer de prendre en compte une société de production de masse, et d'arracher une rugueuse poésie des forces confuses et puissantes qui sont à l'œuvre. Jusqu'à maintenant le brutalisme a été envisagé stylistiquement alors que son essence est éthique...
Le brutalisme, cours de J.Lucan(Edit)
ART CONCRET.(Edit)

Ci-dessous une des définitions de l'art concret dont on peut prélever quelques un de ses principes.

  • L'art concret n'est pas un dogme, pas un « isme », il est l'expression d'une pensée intellectuelle. Il connaît une pluralité de langages.
  • L'art concret est déterminé par le résultat, par la visualisation d'une pensée et non d'une méthode.
  • L'art concret est le reflet de l'esprit humain pour l'esprit humain.
  • L'art concret s'oppose au sentimental, s'oppose au mysticisme.
  • L'art concret n'est pas une interprétation, une illustration, un symbole. Il est le réel.
  • L'art concret n'est pas une transposition de la nature.
  • L'art concret n'est pas une abstraction.
  • L'art concret n'est pas narratif, littéraire. Il est proche de la musique.
  • L'art concret prend forme avec l'aide de la couleur, de l'espace, de la lumière, du mouvement. C'est ainsi qu'il se concrétise.
  • L'art concret ne témoigne pas du privé. Il confirme l'universel.
  • L'art concret est lié à l'architecture, au dessin industriel.
  • L'art concret englobe le monde artificiel. Il ne différencie pas l'Art de l'art appliqué. La différence se situe dans la fonction.
  • L'art concret veut mobiliser notre sens esthétique, notre créativité, notre conscience sociale.
  • L'art concret veut clarifier, participer à l'harmonisation de notre monde artificiel.
  • L'art concret prend ce qu'il peut pourvu qu'il contribue à propulser la vie, la vraie.

Last changed (French time): 2014/01/10 10:43