Alain Michon

Edit | History | Recent changes | List of all pages

Captations

Descriptif des exercices- ensba-1er année
initiation son 1ere année ensb-a_02-03
Le geste sonore
plasticite sonore
Faire avec le corps et la voix
retour PEDAGOGIE



La prise de son...(Edit)

Preneur de son, chasseur de sons, sondier, ingénieur du son: autant de termes pour définir la captation du son et le dépôt sur un support et autant d'approches différentes et personnalisées qui traduisent un projet.

Dans le cadre d'un enseignement dans une l'école d'Art, je reste sur les fondamentaux d'observation du son dans un espace qu'il soit vivant ou virtuel, avec toujours cette idée qu'on n'explore pas l'univers d'un son pour lui-même, mais pour ce qu'il traduit comme fragment particulier dans un rapport à l'espace. ...L'enseignement du son place la pratique de la prise de son aux côtés de l'apprentissage de la théorie du signal, de l'acoustique et de la technologie...DD

L'espace.(Edit)

Le problême n'est pas d'inventer l'espace, encore moins de le réinventer (trop de gens bien intentionnés sont là aujourd'hui pour penser notre environnement), mais de l'interroger, ou plus simplement encore, de le lire...(Georges Perec, Espêce d'espaces.

Ecouter le lieu(Edit)

Intérieur. (Edit)
  • Les propriétés acoustiques du lieu déterminent en grande partie le choix de l'objet sonore mis en jeu et aussi, la façon dont il sera joué.
  • Relation de distance et de proximité avec le micro : rendre une voix intime en l'approchant du micro ou au au contraire inciter le comédien à hurler loin d'un micro change la nature et le sens d'un texte. Sans la résonance, le son reste inerte sans histoire, c'est par la résonance des lieux que l'écoutant identifie un espace et le raccorde à sa propre histoire, à sa sensibilité et à son imaginaire.

touille marmite→playstoploopmute

Extérieur.(Edit)
  • Acoustique du dehors : À l'extérieur on prête moins d'attention à la qualité acoustique, qu'au signal sonore qui tente d’émerger du brouhaha (oiseau, paroles, accident sonore etc..). Les conditions météorologiques (le vent et la pluie) les nuisances sonores sont des contraintes que le preneur de son doit contourner pour rendre lisible son objet.

petit matinplaystoploopmute

==Entre intérieur et extérieur== :

  • Les murs, le volume, la nature des matériaux, l'architecture du lieu joue un rôle déterminant pour amplifier, filtrer,atténuer et donner un corps, un timbre à la source sonore.
  • Au contraire, dans un studio d'enregistrement , on tente de faire abstraction de l'acoustique du lieu dans le but de recréer artificiellement une couleur homogène et formatée, cette une démarche propre à l'industrie du disque et du cinéma dominant.

suitedelieu→playstoploopmute

Capter le son (Edit)

Prendre le son:

On dépose sur un support des éléments prélevés du réel, croyant y déposer la réalité. Quand bien même le preneur de son serait un simple écrivain public, l'écriture suppose un style, elle suppose aussi de choisir un point de vue sur des faits. Prendre le son relève en effet d'une écriture. La prise de son est aussi une interprétation. Certains secteurs où la part de créativité est importante, sont là pour nous le rappeler quotidiennement. Je pense à la prise de son dédiée au théâtre mais surtout au travail de mise en scène du sonore tel que les arts plastiques nous la font aborder. Là, le sonore y est enregistré dans le but de produire de la plasticité...D.Deshays

Le microphone(Edit)
  • Des règles, des contraintes techniques à respecter et aussi à détourner...Sans approfondir une haute technicité, il y a des règles techniques, physiques et acoustiques à connaître. Au fur et à mesure de l'expérimentation, ces paramètres deviendront incontournables d'où la nécessité d'associer les expériences sur sites à des informations dispensées dans les cours technique et théoriques.
  • Le microphone est une prothèse de l'oreille, il ne possède pas la faculté de changer de point de vue, comme le fait le cerveau en traitant les informations qui lui sont transmises. C'est au moment de la prise de son que se situe la première intention esthétique du projet. Un gros plan, un plan lointain, un plan en mouvement sont autant de choix qui conditionnent l'écriture du son dans un espace.

de l'intime à l'extérieur au très proche’’
...les espaces...le temps... la durée...les silences...''—playstoploopmute

...et quand il n'y a plus rien...le dehors apparaît; plus présent...

Prise de son dans un espace vivant.(Edit)

Un espace vivant est un territoire ouvert, ses frontières sont perméables aux évènements extérieurs, il n'est pas neutralisé acoustiquement, c'est un espace qui sonne , on le reconnait, il a une identité acoustique propre, il fait partie de notre patrimoine usuel reconnu sociologiquement : salle de bains, église, cave en terre battue, parking, salle de sport, salle d'attente ect...
Enregistrer dans un espace vivant est un choix autant esthétique que technique, l'objet enregistré transporte définitivement l'espace dans lequel il a été capté. A partir de ce constat, différentes attitudes s'offrent au preneur de son :
* il révèle l'acoustique en se distanciant du sujet (voir signal direct, signal réfléchi), ou en utilisant un micro ouvert(omnidirectionnel).
* il privilégie l'objet sonore en se rapprochant du sujet ou en utilisant un microphone fermé à effet de zoom(hypercardioïde).
* il privilégie le mouvement en se trouvant à la frontière du son réfléchi et du son direct et utilise un microphone stéréo par exemple.

Consulter:
couple stéréo.
Appréhender l'espace sonore, par Renaud Meric

...et quand il n'y a plus rien...le dehors apparaît; plus présent...

Last changed (French time): 2018/11/09 17:22